SOCIETE

Accès à la fonction de notaire: le ministre de la Justice annonce l’organisation d’un concours direct pour bientôt

Considéré comme une profession très fermée, le notariat s’ouvre d’avantage avec l’organisation d’un concours direct pour les jeunes et les professionnels. L’annonce a été faite, ce jeudi 25 mai 2023 par le ministre de la Justice, Ismaïla Madior Fall, lors de la cérémonie d’ouverture des journées du notariat, qui a pour don thème retenu : « le Notaire et l’Environnement des affaires ». Le Garde des Sceaux se dit également ouvert pour une réforme de la formation initiale et continue des notaires.

« Le président de la République, souvent, attire l’attention sur la nécessité d’ouvrir la fonction aux jeunes davantage. Et cet appel du chef de l’Etat est fort bien attendu par le Notariat. Dans quelques jours voire semaines, il va être organisé un concours pour l’accès aux fonctions de Notariat. Un concours direct pour les plus jeunes, qui vont découvrir la fonction mais aussi un concours professionnel pour ceux qui sont dans les offices, ceux qui sont dans les cabinets de notaire, qui ont une expérience du notariat », a déclaré Ismaïla Madior Fall, lors de la cérémonie d’ouverture des journées du notariat.

Dans cette optique, dit-il, le ministère de la Justice reste ouvert aux « échanges sur une réforme de la formation initiale et continue des notaires afin de favoriser une bonne administration de la Justice ».

A ce propos, poursuit M. Fall, « je vais instruire la Direction des Affaires Civiles, du Sceau, le Centre de formation judicaire et le projet d’appui à la Justice Civile et Commerciale JUCICOM à entreprendre une démarche de collaboration pour permettre au notariat de gagner en lisibilité et en efficacité dans leur champ de compétence ».

Par ailleurs afin d’adapter l’encadrement juridique des activités notariales face aux avancées du numérique, le ministre de la Justice indique que la « réflexion mérite d’être poursuivie et adaptée dans le sens de l’accélération et de la simplification des procédures, l’amélioration du système d’élaboration, de traitement et de conservation des actes ».

Face à cet impératif de sécurité juridique et judiciaire, Ismaila Madior Fall soutient que la modernisation du service public notarial a toujours été une priorité de l’Etat.

Pour lui, « cela permet sans nul doute de prendre en compte les préoccupations de nos concitoyens qui souvent peinent à faire entendre leurs plaintes ».

A l’en croire,  le notaire est soumis à des « obligations légales mais également déontologiques qui garantissent la fiabilité, l’impartialité et l’intégrité de ses fonctions et qu’en cas de manquement à ces obligations, sa responsabilité peut être engagée ».

Selon le ministre de la Justice, le notaire doit toujours agir de « façon éthique et conforme à la loi ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page