SOCIETE

Agression d’une Camerawoman : La CAP condamne et interpelle le ministre de l’Intérieur

La Coordination des associations de presse ( CAP) condamne avec vigueur la violence exercée sur  la camerawoman du site d’informations Buur News, Fatou Dione dite  » Feuz ». Cette dernière couvrait la marche interdite du Collectif pour la libération des détenus politiques ( COLIDEP). 
 
Elle s’est évanouie au moment où les forces de l’ordre sont venues évacuer avec une brutalité inouïe les confrères envoyés pour couvrir  la manifestation du COLIDEP.

La Coordination des associations de presse (CAP) dénonce avec la dernière énergie cette attaque contre la presse. Au passage, la CAP a signifié que le rôle des forces de l’ordre, c’est de veiller à la sécurité des personnes et des biens et non de s’ériger en  »agresseur ».

La CAP soutient que les journalistes n’ont jamais jamais empêché les  Sénégalais de vaquer à leurs occupations. Alors pourquoi devraient-ils être la cible de policiers ?

« Ensuite, cette agression se passe  quelques jours après l’appel lancé par la CAP aux forces de l’ordre et de sécurité pour qu’elles pensent aussi à la sécurité des hommes des Médias lors des manifestations. Cette brutalité gratuite n’est rien d’autre que du mépris pour la presse. Pour autant, nous invitons les responsables de la Police nationale à distinguer les journalistes qui viennent couvrir les manifestations », lit-on dans le communiqué de la CAP.e plus, la CAP a  interpelé  directement le ministre de l’Intérieur et les autorités policières pour que cessent les agressions contre les hommes et femmes de médias.

« Avec l’image d’un pays modèle de démocratie en Afrique de l’Ouest, de tels actes ne peuvent être passés sous silence et/ou restés impunis. Les leaders des organisations professionnelles des médias proposent que des solutions concertées soient trouvées entre la CAP et les hiérarchies des forces de défense et de sécurité. Tout en souhaitant à notre consoeur un prompt rétablissement, nous invitons les journalistes à continuer à exercer, en toute responsabilité, leur métier qui est d’informer juste et vrai », indique la CAP.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page