A LA UNEACTUALITESPOLITIQUE

Cacophonie

Le 31 juillet, date des Législatives, c’est dans deux mois et une vingtaine de jours, mais la cacophonie s’est déjà installée dans ce doux pays des paradoxes. Une cacophonie qui, hélas, pourrait se poursuivre jusqu’à la présidentielle de 2024. Et plutôt que de se mettre dans le temps de l’action pour faire face à l’après-Covid et aux conséquences déjà ressenties de la guerre entre la Russie et l’Ukraine, on risque de passer deux ans à jacasser et à se donner des coups au risque de plonger ce petit pays dans le chaos.

Nous n’en sommes pas encore là. Qu’à Dieu ne plaise ! De la fonction de député, cet élu étant considéré comme la voix du peuple, y en a qui en font une sinécure. Ce malgré ce qu’ils veulent nous faire croire. Ils prétendaient s’être unis pour libérer le peuple de ses chaines. On les avait crus et leur avait livré quelques grandes villes lors des locales. L’idéal aurait donc été qu’ils taisent leurs divergences pour concrétiser cette idée de libération du peuple des chaines qui l’asservissent.

Mais voilà que, depuis mardi et, surtout, hier ils se déchainent et s’accusent de tous les maux de la terre au risque de faire imploser la coalition qui aspirait à délivrer le peuple. Beaucoup de ces messieurs et dames n’arrivent en effet pas à digérer le fait de ne pas figurer en position éligible sur la liste nationale de leur coalition étant donné que le scrutin majoritaire pour les départementales, ne leur en parlez surtout pas ! Et les voilà claquant rageusement la porte, la bave et l’insulte à la bouche.

Des dépités des investitures qui donnent une très mauvaise image aux jeunes. La fonction de parlementaire, ils en font un filon. L’autre cacophonie, c’est cette liste de la coalition Yewwi Askan Wi pour le département de Dakar qui risque d’être forclose pour une raison toute bête, le non respect de la parité. La parité dans les assemblées électives, c’est cette connerie que nous a fourguée l’ancien président de la République connu pour son populisme.

Mais voilà, c’est la loi et elle est faite pour tout le monde sauf dans une ville religieuse de ce pays. Evidemment, la logique et l’équité voudraient qu’ou bien on applique cette loi pour tout le monde ou alors qu’on la foute à la poubelle. Et nous au « Témoin », on est pour qu’on la jette dans la décharge de Mbeubeuss et qu’on n’en parle plus !
KACCOOR BI

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page