A LA UNEACTUALITESPOLITIQUE

Dégradation des valeurs et cherté de la vie, le «sermon» de Macky

Après deux ans d’absence, en raison de sa fermeture à cause de la pandémie de la Covid-19, le président Macky Sall a assisté hier, lundi 2 mai 2022, à la prière de la fête de l’Aïd-Al Fitr à la Grande Mosquée de Dakar.

Macky Sall a effectué hier, lundi 2 mai, la prière de l’Aid-Al Fitr ou Korité à la Grande Mosquée de Dakar. Le chef de l’Etat, qui s’est réjoui de l’unité et de la cohésion notées au terme du mois de Ramadan, a saisi l’occasion pour adresser un message à la communauté musulmane et au peuple. Un message qu’il a axé sur la préoccupante crise des valeurs dans la société mais ensuite sur la cherté de la vie qu’il a expliquée par les contrecoups de la conjoncture mondiale, marquée par la guerre entre la Russie et l’Ukraine.

Après deux ans d’absence, en raison de sa fermeture à cause de la pandémie de la Covid-19, le président Macky Sall a assisté hier,  lundi 2 mai 2022,  à la prière de la fête de l’Aïd-Al Fitr à la Grande Mosquée de Dakar. Une occasion que le président Macky Sall a saisie pour délivrer son traditionnel message. D’abord, pour réitérer et solliciter ses prières aux guides religieux du pays. Mais aussi pour fustiger les tares et la dégradation des valeurs qui, selon lui, doivent interpeller toute la société. Ce, conformément au prêche de l’imam Alioune Moussa Samb dont il salué à son tour la portée de son message. «Nous avons bien écouté la Khutba (prêche) de l’Imam que nous félicitons. Je dois dire qu’aujourd’hui, nous assistons à une société où la dégradation des valeurs risque d’affecter nos comportements de tous les jours. Mais il est important pour les parents de renforcer l’éducation des enfants à la base, avant même que l’école ou encore la société puisse contribuer à son éducation», a déclaré le président de la République. Avant d’exprimer, par la suite, la solidarité du Sénégal aux pays frappés par le terrorisme. «L’Aïd-Al Fitr est un mois de pardon et de communion, valeurs portées par notre peuple dans sa culture propre et sa longue histoire. Ce sont ces vertus qui cimentent notre communauté de destin et font de notre Nation une terre de bon voisinage et de tolérance, de paix et de solidarité», a souligné le chef de l’Etat. 

La question de la cherté de la vie et des produits de première nécessité est également revenue dans le discours du chef de l’État. Une situation à laquelle est venu s’ajouter la pandémie de Covid-19. Le président Sall trouve l’explication dans la conjoncture mondiale qui, selon lui, est marquée par la guerre entre la Russie et l’Ukraine. «Ce qui se passe en Ukraine ne concerne pas seulement le Sénégal. Il faut savoir que c’est toute l’Afrique qui en souffre et même le monde. Donc, nous devons prier pour que cette paix revienne afin que le monde retrouve sa stabilité économique et social», a-t-il déclaré. Même s’il reconnaît que des efforts ont été consentis, il a rassuré que  l’État fera le maximum possible pour soulager les ménages.

Omar DIAW 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page