A LA UNEACTUALITESPOLITIQUESOCIETE

Divergence pôle parrainages de Bby et l’Arrêté du ministère de l’intérieur: « Un gros scandale à venir… »

« L’Arrêté du ministre de l’intérieur semble être une manipulation grossière. Il parle opportunément que de non prise en compte des surplus de parrainages dans le contrôle du minima et du maxima exigé par la loi« , fustige Amadou Ba. Selon le membre di mouvement national des cadres de Pastef, seul Bby est confronté à ce problème.

« Mais, et c’est là, la première illégalité de l’Arrêté, il ne pipe mot sur la situation des fiches de parrainage qui ne respecte pas le minima exigé« , déclare Amadou Ba. « La Commission rejette ou permet de compléter les parrainages manquants« , s’interroge-t-il. Pour lui, quand on permet à une Coalition qui a dépassé le maximum de parrainages autorisé, d’enlever son surplus, on doit permettre à celle qui n’a pas atteint le minimum exigé lors du dépôt de compléter. Or l’Arrêté ne règle que la situation du Surplus, précisément le problème de Bby.

Pour M. Ba, « le symbole d’une fabrication précipitée de cet Arrêté jusque là inconnu, est fourni par le Communiqué du Pôle parrainages de Bby, qui évoque l’existence de cet Arrêté, mais sous un numéro totalement différent ».

« Le Pôle parrainages de Bby évoque l’Arrêté numéro 006527 du 22 avril 2022 portant mise en place d’un dispositif de contrôle des parrainages en vue des élections législatives du 31 juillet alors 2022, alors que celui du ministre de l’intérieur porte le numéro 008527 du 27 avril 2022. »Pourquoi ces 2 numéros différents à quelques heures d’intervalle entre la publication du Communiqué du Pôle parrainages de Bby et celui du ministère de l’intérieur?« , dénonce-t-il.

Selon le membre de Pastef, de scandale en scandale, Macky Sall est entrain de mobiliser toutes les ressources de l’administration pour sauver les Listes de Bby.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page