A LA UNEACTUALITESPOLITIQUESOCIETE

Ressources naturelles : « Macky Sall face au cauchemar du prix du carburant »

La guerre d’Ukraine a un impact direct sur le prix des hydrocarbures et du blé, on l’a suffisamment souligné. Maintenant, il faut faire face à ses effets sur l’économie du Sénégal. La Banque mondiale a estimé que ses effets vont durer près de deux ans. Le FMI estime qu’il faut passer à l’ajustement des prix du carburant et cibler les couches vulnérables par des aides directes.

Macky Sall saute sur l’occasion des aides directes pour son clientélisme politique en vue des élections législatives de juillet 2022, une quarantaine de milliards annoncés, empruntés bien sûr.

Macky Sall ne peut pas continuer à emprunter pour pallier les mauvais effets de sa politique d’investissements. La limite est atteinte et l’ajustement des prix est inévitable. Il va chercher à le faire après juillet 2022.

Comme on le sait, une partie de nos recettes gazières a été vendangée par les deals de Timis Sall. Aliou Sall nargue le peuple avec nos 400 000 et voudrait aller à l’Assemblée nationale.

C’est pourquoi, pour ces raisons, l’Opposition à Macky Sall devrait se surpasser et présenter une liste unique aux législatives et lui imposer la cohabitation afin d’engager une politique de souveraineté nationale sur nos ressources naturelles, gaz, poisson, foncier, etc.

* Par Mamadou Lamine Diallo,
Président du mouvement Tekki.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page