A LA UNEACTUALITES

A LA UNE du 9 Mai 2022

1- Élections législatives : Sonko tête de liste nationale de Yaw, une alliance actée avec Wallu

Selon les informations exclusives de Libération online, Ousmane Sonko est la tête de liste nationale de Yaw pour les élections législatives. Les mêmes sources renseignent que Wallu a rejoint Yaw pour des listes communes dans les départements. « C’est un plan stratégique que nous avons dénommé « Pdf », pour ne pas dire Plan Déthié Fall », confirme un haut responsable de Wallu qui précise que Déthié Fall était au centre de toutes les manœuvres pour rapprocher les deux parties.

1 (bis)- Législatives 2022 en vue : Le CNRA entame demain une tournée de sensibilisation des médias

Le CNRA entame lundi 9 mai 2022 par Thiès, une campagne nationale d’information et de sensibilisation des professionnels des médias sur la couverture des activités électorales. Les législatives prochaines seront au cœur des échanges initiés par l’Institution qui entend renforcer les capacités des cibles mandatées par les éditeurs, sur toute l’étendue du territoire national.

Le communiqué parvenu à Leral.net, indique que Conseil national de Régulation de l’Audiovisuel aura à ses côtés, entre autres partenaires, la Convention des Jeunes Reporters du Sénégal (CJRS), le Conseil pour l’Observation des Règles d’Ethique et de Déontologie dans les médias (CORED) et les autorités administratives des circonscriptions devant accueillir les travaux.

Le Ministre de la Culture et de la Communication, M Abdoulaye Diop présidera le lancement dans la cité du Rail.

Tous les acteurs des médias (correspondants ou désignés es qualités) sont concernés par la campagne de sensibilisation qui se déroulera du 9 au 29 mai sous la forme d’ateliers de partage à organiser sur des sites-pôles dans cinq capitales régionales.

Plus largement, les participants attendus de tous les organes publics et privés de Communication sociale (Radio, Télé, Presse Ecrite et en Ligne) seront reçus, suivant un agenda à partager, respectivement à Thiès, Saint-Louis, Ziguinchor, Kaolack et Tambacounda. La tournée sera bouclée à Dakar par une session consacrée aux Radios communautaires (dites de proximité), selon la même source.

2- Affaire Bébé déclaré mort à l’hôpital de Kaolack : Une aide-infirmière en garde à vue

Du neuf dans le scandale qui secoue l’hôpital de Kaolack. Selon les informations exclusives de Libération online, l’aide-infirmière en cause vient d’être placée en position de garde à vue au commissariat de Kaolack. Pour rappel, elle avait déclaré mort le bébé alors qu’il était en arrêt respiratoire. Envoyé à la morgue, le nouveau-né a commencé à pleurer lorsque son père était venu récupérer le corps. Le bébé a finalement rendu l’âme à son retour en pédiatrie.

3- Limitation des mandats en Afrique : « Macky ne doit jamais faire les erreurs de Alpha Condé… » (Alioune Tine)

Le fondateur d’Afrikajom Center, Alioune Tine a réagi suite à la sortie du Président Macky Sall sur la limitation des mandats des chefs d’État en Afrique.

Selon l’Expert indépendant des Nations Unies, le chef de l’Etat, « Jeune, moderne et d’une grande intelligence politique ne doit jamais faire les erreurs de Alpha Condé qui était ivre de pouvoir » .

Selon Alioune Tine, au Sénégal, la limitation des mandats à deux est « un des plus important acquis démocratique. Ça fait consensus ».

« Dans nos démocraties malades des régimes ‘hyperpresidentialistes’ avec des Présidents chefs de parti, chef d’état, chef du Parlement et de la justice ne pas limiter les mandats c’est créer les conditions d’une présidence à vie, comme au Gabon, au Congo Brazzaville et au Cameroun », a posté M. Tine dans un twitt parcouru par Senego.

4- La Poste au bord du gouffre : Thérèse Faye Diouf interpelle les autorités

Dans leurs doléances, plusieurs secrétaires généraux des centrales syndicales ont plaidé pour la Poste. Mais pour le chef de l’État, dans la gouvernance des entreprises publiques et parapubliques, « on ne finance pas une entreprise gabégique ». Thérèse Faye Diouf n’a pas souhaité « personnaliser » le débat, indiquant qu’elle « respecte la personne qui est à la tête de cette Institution », Abdoulaye Bibi Baldé.

Le membre fondateur de l’Alliance pour la République (APR, parti au pouvoir) invite les autorités de prendre des sanctions. « Une gestion gabégique, ça interpelle. Cela doit être une leçon pour nous tous qui sommes à la tête des Institutions, qui ont une responsabilité du service public, de savoir que gérer des biens publics, c’est une lourde responsabilité, qu’on doit remplir avec dignité et honneur. Mais surtout avec quiétude quant à l’avenir même de ce que nous incarnons dans le pays » , a déclaré Thérèse Faye Diouf, ce dimanche, devant le Jury du dimanche, sur Iradio.

5- Législatives : Mimi Touré tete de liste de BBY, la coalition de Pape Djibril Fall dépose sa liste de parrainage et sa caution

Après avoir été choisie pour piloter la collecte du parrainage, Aminata Touré est ensuite désignée tête de liste nationale de la coalition présidentielle en perspective des élections législatives du Juillet 2022.

Au moment où certaines forces politiques en lice pour ces élections législatives, n’ont pas encore donné leurs têtes de liste, Benno Bokk Yakaar a, elle, validé Aminata Touré pour la diriger la liste nationale.

La coalition qui a porté la candidature du journaliste Pape Djibril Fall a déposé sa liste de parrainage et sa caution à la Caisse de dépôt et de consignation. L’annonce a été faite par le candidat lui-même, rapporte Pressafrik.

« Conformément à l’article L149-3 et R 76-4 du code électoral, la coalition les Serviteurs/MPR pour une Assemblée représentant enfin son peuple vient de déposer 54.800 parrains soit 0.7% du fichier général des électeurs en vue des législatives du 31 juillet, ce samedi 07 Mai 2022 auprès de la Direction Générale des Élections », a-t-il fait savoir.

« Nous avons également déposé notre caution au niveau de la caisse des Dépôts et Consignations », a-t-il ajouté. Avant de remercier tous les sénégalaises et sénégalais pour cet élan de générosité et surtout d’Espoir.

À DÉCOUVRIR

6- Actu internationale

• Nigeria : De nouvelles attaques de bandits font au moins 48 morts dans le nord-ouest

Au Nigeria, trois villages de l’État de Zamfara, dans le nord-ouest du pays, ont été pris pour cible par des bandits vendredi 6 mai. Les attaques de ce type ne cessent de se multiplier depuis plusieurs semaines, rapporte Rfi.

Il y a un mois plus d’une centaine de personnes avaient trouvé la mort dans des attaques perpétrées contre des villages du centre du pays. Fin mars, c’est l’aéroport de Kaduna qui était ciblé avant qu’un train reliant Abuja à Kaduna ne soit pris d’assaut par des gangs. Des dizaines de passagers avaient été enlevés.

Cette fois, les bandits s’en sont pris à trois villages de l’État de Zamfara, Sabon Garin, Kalahé et Damri. Dans cette dernière localité, les assaillants ont tué les patients d’un hôpital et brûlé un véhicule de police. Bilan : 32 morts dont 2 membres des forces de sécurité, selon une source locale jointe par l’AFP. L’arrivée de l’armée a poussé les bandits à quitter la zone à la hâte, abandonnant le bétail et les denrées alimentaires qu’ils avaient pillés.

• Burkina : 10 supplétifs de l’armée et deux civils tués dans une embuscade (sources sécuritaire et locale à l’AFP)

Selon une source sécuritaire burkinabè citée par l’AFP, 12 personnes ont été tuées dans une embuscade tendue dans la matinée du samedi 7 mai dans le nord du pays.  « Un convoi de vivres escorté par des volontaires pour la défense de la patrie (VDP), a été la cible d’une embuscade sur l’axe Dori-Gorgadji », au cours de laquelle « 12 personnes ont été tuées », a-t-elle indiqué. Un responsable local a confirmé à l’AFP que dix VDP étaient « tombés », précisant que « quatre autres ont été blessés et pris en charge à Dori ».

• Côte d’Ivoire : Décès à Abidjan de Amadou Soumahoro, président de l’Assemblée nationale

Amadou soumahoro, le président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire est décédé ce samedi à Abidjan. Il occupait le poste depuis le 7 mars 2019, en remplacement de l’ancien chef rebelle, Guillaume Soro, renseigne Pressafrik.

« J’ai la profonde douleur de vous annoncer le décès, ce samedi 7 mai 2022, du Président de l’Assemblée Nationale, mon jeune frère, Amadou Soumahoro», a annoncé le président Alassane Ouattara qui rend hommage à un « grand homme d’Etat, dont l’engagement et le parcours politique ont marqué (leur) pays ».

La Côte d’Ivoire perd un « valeureux fils, un homme de conviction et de devoir », a ajouté le chef de l’État qui dit perdre « un fidèle compagnon, un ami loyal et dévoué ». 

7- Actu Sports

• Ligue 1 Sénégal : Ndiambour-Jaraaf interrompu par des échauffourées, le coach des verts blessé

La violence s’invte encore dans les stades de Ligue sénégalaise, ce dimanche. Le match Ndiambour-Jaraaf comptant pour la 21e journée du championnat a été interrompu par des échauffourées qui ont éclaté suite à un penalty accordé par l’arbitre de la rencontre à l’équipe visiteuse et transformée par Bouly Junior Sambou dans les arrêts de jeu de la première mi-temps.

Selon le journaliste de i-Radio, spécialisé en Sports, Saikou Seydi, qui cite une source du club de la Médina, le coach Cheikh Gueye a été évacué après avoir été blessé.

• Résultats et classement après la 21e journée Ligue 1 et Ligue 2

Ligue 1

Ligue 2

• Lutte-Drapeau du chef de l’Etat : La région de Dakar sacrée

La région de Dakar a remporté la 22e édition du drapeau du chef de l’Etat en lutte sans frappe, par équipe, dimanche, à Diourbel, informe Igfm.

L’équipe dakaroise conduite par le premier tigre de Fass Moustapha Gueye et Amadou Katy Diop ex-coach de Yékini, a largement dominé la région de Fatick par quatre victoires contre une. Dakar succède ainsi à Diourbel. Elle encaisse la somme de 10 millions de francs CFA.

La Rédaction de SenCaféActu

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page