ACTUALITESSPORTS

Stade Rennais : Alfred Gomis, un retour curieusement flou

PUBLICITÉ

De retour de blessure après deux mois d’absence, Alfred Gomis postule pour être titulaire face à Nantes mercredi. Si Bruno Genesio a déjà fait son choix, il n’a pas voulu le dévoiler.

Bruno Genesio ne lâchera rien. Lundi en conférence de presse, l’entraîneur se savait attendu au tournant concernant la question du gardien de but aligné lors du derby à Nantes mercredi. Réponse immédiate du technicien qui a pourtant déjà fait son choix et l’a même annoncé aux joueurs : « Je ne vous le dirai pas ». Le coach motive sa décision par une volonté de ne pas tout dévoiler à son adversaire nantais, pourtant il demeure curieux de ne pas vouloir simplement dire si oui ou non le gardien numéro 1 dans la hiérarchie de retour dans le groupe sera aligné. Mais dès lors qu’il s’agit d’Alfred Gomis, il devient tout de suite épineux de donner une réponse.

PRÉSERVÉ POUR MIEUX PERFORMER ?

La cote de popularité du portier en a pris un coup cette saison. Souvent critiqué sur les réseaux sociaux notamment, Gomis a vu une bonne partie de la communauté rennaise prendre le parti de Dogan Alemdar, dès le mois de janvier lorsqu’il était à la CAN avec le Sénégal. Blessé depuis le 13 mars, il a laissé au Turc du temps pour s’épanouir durant 7 journées de Ligue 1 (9 buts encaissés) et un match décisif de Ligue Europa Conférence (2-1, match retour face à Leicester), et Alemdar, qui n’a pas non plus totalement conquis les observateurs, semble avoir les faveurs des supporters rennais. Ce lundi, selon un sondage réalisé par Rouge Mémoire et ayant récolté plus de 2000 votes, 86,5% des votants préféraient voir Alemdar titulaire face à Nantes.

Dévoiler la titularisation de Gomis aurait donc pu entraîner une vague de critiques loin d’être appréciable pour un gardien sur le retour, de qui on attend de la confiance et de la sérénité, surtout pour un derby. En ce sens, le choix de Genesio pourrait être justifié ainsi. L’entraîneur resterait également fidèle à ses principes depuis le début de saison : faire jouer le numéro 1 lorsque celui-ci est opérationnel. Seule exception, Romain Salin (numéro 2) avait à son retour laissé sa place de titulaire à Dogan Alemdar déjà titulaire, mais ce choix peut s’expliquer par une anticipation de la saison prochaine, pour laquelle il est désormais acquis que Salin deviendra numéro 3, et Alemdar numéro 2.

DYNAMIQUE SPORTIVE OU HIÉRARCHIE ?

Sur ce coup, Genesio avait donc donné la priorité à la dynamique sportive : l’équipe en réussite avec Alemdar, le Turc continuait dans les buts. Mais ce dilemme entre dynamique et hiérarchie semble trouver ses limites avec Gomis, numéro 1 cette saison. Vendredi lors de la séance d’entraînement au Roazhon Park, c’est Gomis qui figurait dans l’équipe dite des « titulaires », tandis qu’Alemdar jouait avec les « remplaçants. » Nouvel indice révélateur, s’ajoutant à une certaine activité sur les réseaux sociaux de la part de Gomis. Depuis une semaine et à mesure que le débat autour de sa titularisation s’élevait, le gardien a multiplié les publications annonçant son retour sur les pelouses. Un moyen comme un autre de rappeler qui reste le titulaire cette saison, ou du moins qui en a le statut.

Car il est une réalité : ne pas aligner Gomis alors qu’il est opérationnel et figure dans le groupe reviendrait à signifier au gardien que son statut ne tient plus, et que sa place pour la saison prochaine est fortement menacée. Cette saison a assurément fragilisé son avenir au Stade Rennais compte tenu de ses performances souvent jugées non convaincantes. Cependant, ne pas le faire jouer sur ces trois dernières rencontres donnerait certes la prime à la dynamique sportive, mais scellerait presque définitivement son avenir à Rennes, le club lui enverrait alors un message clair.

Ce lundi, tout porte à croire que la priorité à la hiérarchie sera donnée mercredi. Le doute plane lui encore sur le nom de celui qui gardera les cages du SRFC la saison prochaine. Cela pourrait dépendre de la place au classement cette saison, et donc des résultats de ces trois dernières journées. À Alfred Gomis de saisir sa chance à pleins gants.

Par SRO

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page