POLITIQUE

Vote du budget de la Santé : Déchaîné, Guy Marius Sagna dénonce et liste les maux du secteur

« Il ne doit y avoir qu’un seul rapport. Pas celui du gouvernement et celui de l’Assemblée. Les députés ont fait un travail stratégique, mais nous avons l’impression qu’il  y a une stratégie de censure de certaines questions », a tonné le député Guy Marius Sagna, à l‘ouverture du vote du budget du ministère de la Santé et de l’Action sociale.   Le parlementaire de Yewwi Askan Wi a  interpellé le Président de l’Assemblée nationale sur le rapport, tronqué à ses yeux,  des travaux de commissions.
 
“Par exemple : pendant le travail des commissions, la réforme hospitalière de 1998 a été soulevée  mais aucune ligne dans le rapport”, a-t-il expliqué . Selon le parlementaire, l’hôpital est “transformé en entreprise commerciale et les députés l’ont dénoncé en commission et il est inadmissible que le rapport n’en parle pas. Il en est de même pour les détournements dans les structures hospitalières, le concours de l’Ecole Nationale de Développement Sanitaire et Sociale (Endss) qui n’est pas organisé depuis cinq ans, les contractuels qui subissent les ponctions de l’Ipres qui ne sont pas reversées par le ministère, les travailleurs des CTE à qui on doit des arriérés de salaire ainsi que la loi d’orientation sociale”. 
 
 
Pour Guy Marius Sagna ces idées “qui ont été censurées ne sont ni politiques, ni partisanes. » “Il s’agit de l’intérêt collectif.  Ceux qui ont  parlé de ça en commission avaient une seule intention : la  contribution au bon fonctionnement du système » dit-il. 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page